Geekplay.fr

Test Far Cry 4, simple copie du 3?

17 Février 2015 , Rédigé par Steph Publié dans #Test

Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?
Test Far Cry 4, simple copie du 3?

 

Et si vous profitiez de vos vacances pour partir dans une région du monde où la civilisation est accueillante et où les problèmes ne sont pas légion ? Une région qui ne serait pas gouverné par un tyran soif de destruction. Si c’est votre souhait, et bien je vous invite à visiter La Lorraine où le Poitou-Charentes, mais certainement pas la région de Kyrat.

Une région divisée

Kirat, c’est la région fictive de ce nouveau Far Cry, prenant place au pied de l’Himalaya, ce gros bloc de roche plus communément appelé montagne. Dans ce titre, le héros principal ce nomme Ajay Ghale qui n’est autre, à la base qu’un simple touriste venu dans cette contrée pour tout simplement jeter les cendres de sa mère. D’ailleurs, pour un touriste, Ajay est plutôt impressionnant. En effet, dès le début du jeu, son bus se fait attaquer par un groupe de rebelle armés jusqu’aux dents (mais quand je dis jusqu’aux dents j’entends des gros armes lourdes, pas des mitraillettes dans les incisives hein…) et c’est à ce moment la que le grand big boss de la région, ou le tyran comme vous le souhaité, fait sa deuxième apparition (la première étant sur la jaquette)

Son nom ? Il l’écrit à la pointe de son fusil, d’un « P » qui veut dire Pagan Min, un gars en costume rose avec une coiffure de Boys Band qui fera tout pour votre bien…

…Après vous avoir assommé au pied du bus, Ajay se réveille sur la table de ce tyran et profitera que ce dernier s’absente pour gentiment partir de son duplex 2 niveaux avec cuisine et salle de bain aménag….bon ok de son temple pour tomber nez à nez avec les rebelles du sentier d’Or qui eux, sont du bon côté de la barrière.

Et c’est à ce moment la que l’on se rend compte que le simple touriste est en faite une vrai machine de guerre. A partir de ce moment la, le joueur prend enfin les commandes et découvre un Ajay avec une belle mitraillette, un grappin pour monter sur les flancs de montagne, des seringues de survie et pas mal de compétence qu’un gars lambda, à la base, n’aurais pas.

 

Une région hostile, très belle, mais re hostile quand même

Kirat, c’est une région très impressionnante par ses détails, sa vie, que ce soit par les gens qui y vivent ou encore les animaux (tigres, éléphants, singes, aigles….) qui parcours toute la carte. D’ailleurs, c’est ce qui saute aux yeux lorsque l’on ouvre le menu via une simple pression sur le pavé tactile, une carte immense mais totalement illisible à cause des nuages.

Pour ce titre, Ubisoft à repris les mêmes ingrédients que pour Far Cry 3 ou encore Assassin’s Creed, c'est-à-dire que pour débloquer des parties de carte (et ainsi faire disparaitre les nuages), il faudra se rendre au sommet de chaque clocher pour détruire la radio des rebelles de Pagan Min (qui diffuse des messages de propagande en bloquant toutes communications) et ainsi y découvrir, par l’intermédiaire d’une transition, la zone débloqué.

Pour parcourir cette carte d’une aussi grande superficie, le jeu met à disposition un grand nombre de véhicules, allant du Tuk Tuk au petit ULM, même si pour les grands trajets, on privilégiera ce dernier, pour des raisons de rapidité.

Alors cela n’est bien évidement qu’au début du jeu puisque comme dans le 3, il faudra capturer des avant-postes pour débloquer la fameuse interaction de feignant (nommée Destination rapide)

Une fois tout les avant-postes capturé, le joueur n’est pas à l’abri d’en voir un soumis à une attaque des rebelles pour en reprendre les commandes. Pour y mettre fin, il faudra simplement avancer dans le jeu pour affaiblir chacune des quatre forteresses pour au final, en prendre possession et stopper les attaques des rebelles.

 

Caché dans les buissons, il attend

Bien sûr, et comme dit plus haut, il n’y a pas que les ennemis armés qui sont la pour tuer. Dans cette immense région arboré, il faudra faire attention aux animaux qui sont assez féroce et il faut bien faire attention d’avoir une arme suffisamment puissante pour essayer de s’en sortir vivant. En effet, un arc pour tuer un loup sera suffisant, mais contre une meute, c’est la mort quasi assuré, et je ne parle même pas d’une mitrailleuse contre un rhinocéroce, qui n’aura aucuns effets dessus.

Pour finir sur les animaux, ils ne sont pas tous mauvais car il est possible dans cette opus de ce servir des éléphants (en montant dessus) pour tuer les rebelles ou autres charognards. De plus, il y a des missions ou il est possible de diriger un tigre blanc pour notre plus grand plaisir.

Mais qu’est ce que je fou ici?

Au niveau du scénario, celui-ci ne casse pas trois pattes à un canard (en même temps il en a que deux) Ajay Ghale, à la base, est venu pour disperser les cendres de sa mère dans sa terre natale. Mais malgré lui, il va se retrouver dans une guerre civile entre les rebelles du Sentier d’or et Pagan Min. Le but étant au final d’en finir avec ces tensions qui déchirent la région.

Debout, c’est l’heure

Le temps, il vous en faudra énormément pour venir à bout de ce titre si vous voulez le finir à 100%. (Personnellement, j’en suis à 11 heures de jeu pour 25%, de quoi bien occuper) Le soft, en plus d’être long, dispose d’un mode en ligne ou vous pouvez faire le solo en multi avec un ami, mais il est également possible de jouer en multi-joueurs à plusieurs (jusqu’à 10) dans des épreuves comme le Masque démoniaque qui n’est autre que la capture du drapeau, l’Avant poste ou le but est de capturer les forteresses pour en prendre le contrôle et enfin, la Propagande ou le but est de détruire les propagandes de l’équipe adverse.

Pour finir, il existe également le mode arène qui place le joueur dans une grande pièce fermé et où il devra survivre à plusieurs manches.

Bonjour, c’est Olivier de Carglass

Far Cry 4, c’est quand même un jeu made in 2014 et qui pourtant, peine à être en 2014. En effet, quand on regarde Dying Light par exemple avec un personnage complet physiquement, notre Ajay Ghale est plutôt non terminé. C’est en tout cas ce que l’on remarque quand on regarde le sol, le personnage a les pieds totalement invisible (comme GoldenEye en 1997 c’est dire) Et en 2015, c’est plutôt mauvais, sachant qu’il retrouve parfaitement ses pieds lors de la conduite en ULM. De plus, la conduite en voiture est également invraisemblable. La ou la voiture à un excellent rayon de braquage en marche avant, cette dernière, en marche arrière, est absolument irréaliste comme si le joueur reculait sur une immense plaque de verglas.

Pour finir, la gestion des dégâts est incompréhensible sur les voitures et quads. Sauter d’un pont ou d’une montagne en voiture et retomber 40 mètres plus bas vous explosera, avec de la chance, juste le pare-brise. Par contre, foncer dans des fleurs ou des petits buissons quatre-cinq fois de suite rendra la voiture totalement hors service (buissons certainement planté par Chuck Norris)

 

Bien équipé pour bien combattre

Finissons ce test sur la personnalisation, les compétences et la confection. Comme dans Far Cry 3, il est possible d’avoir accès à une panoplie d’armes plus puissante les une que les autres, allant de l’arbalète ultra silencieuse au lance grenades (pas celles qui ce mange) qui attire tout le monde à 2 kilomètres à la ronde. Chaque arme est plus ou moins personnalisable (chargeur plus important, lunette de visée avec plus grande distance et silencieux) Certaines ne sont pas améliorable comme par exemples les armes spéciales qui coûtent extrêmement cher mais qui sont déjà bien équipé.

Bien sûr, qui dit armes dit emplacements sur soi. Et bien comme dans l’opus précédent, il faudra chasser les animaux pour récupérer leur peau et ainsi créer de nouveaux équipements (portefeuille plus grand, carquois, sac d’explosif etc…)

Mais ce ne sera pas suffisant car il faudra également améliorer les compétences de notre Ajay pour le rendre encore plus combatif. Niveau compétences, elles restent classique comme attraper un rebelle et lancer un couteau sur son « ami » en face ou encore être plus résistant aux flammes.

 

NOTES:

Graphisme : 16/20

Durée de vie : 18/20

Gameplay : 18/20

Bande-son : 15/20

NOTE GENERALE: 16/20

Les plus :

- Une carte immense

- La panoplie d’armes

- La durée de vie

- Le coop et le multi

Les moins :

- Le scénario basique

- Les collisions en voitures

- Moteur graphique obsolète

 

L'avis de Steph: Far Cry 4, c’est un jeu d’une licence comme Ubisoft sait le faire, c’est un dire un soft d’une très bonne durée de vie avec beaucoup de quêtes annexes, mais aussi un jeu aux graphismes propre même si ce n’est pas parfait. Ce titre, sera très apprécié par les aventuriers en recherche de sensations forte et qui aime flâner à travers la forêt pour découvrir des lieux sur terre et sous terre.

Venez visiter ma région!

Partager cet article

Commenter cet article