Geekplay.fr

Projet Némésis #7

6 Août 2014 , Rédigé par Cerberus Publié dans #Dessin

Bonsoir à  toutes et à tous les geekplayeurs(euses)

 

une semaine après le numéro 6 du projet  némésis qui vous proposait Sephiroth  et Cloud, en qualité plus que moyenne j'en conviens, je vous propose donc le ... Numéro 7, merci aux deux du fond qui viennent de se réveiller.

Ce  numéro ci possède une  histoire toute particulière à mes yeux et vu que  j'écris l'artice, je dis ce que je veux. Chaque image que j'enregistrais  pour  le  projet était baptisé "N 1.1" pour la première  image du premier  projet, et ainsi de suite. Quand soudain arriva le N7.1 suivi  de son petit frère N7.2. 

J'en ai repéré  deux ou trois  qui trépigne d'impatience, vous avez compris bande  de canaillou? Aujourd'hui le squelette vous offre un dessin du grand, du  trépidant, de l'ultra-classieux Commandant Shepard, premier  spectre humain et membre de l'alliance interstellaire; grand unificateur des Krogans et des Turiens et pourfendeur des Moissonneurs MOTHERFUCKER!!!!!

 

Pourquoi Saren en tant qu'ennemi?  Parce que l'homme trouble est une tafiole en short avec autant  de charisme qu'un Nazgul en tong, voila pourquoi. 

 

Saren: Turien/ Shepard: humain.  Les deux races ne s'apprécient pas beaucoup.

Saren: travaille pour les moissonneurs/ Shepard: ennemi des Moissonneurs.

Saren: misanthrope associal/ Shepard: Copain  avec  tout le monde.

Et enfin, le duel de fin majestueux de Mass Effect 1.

Mais  ce qui fait la force de cette relation se retrouve essentiellement dans leurs point communs.

 

Saren et Shepard: Spectres, Soldats, trouvent la paperasserie obsolète et contraignante. 

 

Shepard aurait pu tourner comme Saren et vice versa. C'est en cela que ces deux personnages s'opposent et  se ressemblent, à l'instar de Batman et du Joker, de Loki  et Thor,  de Geralt de Riv et Letho et encore plein d'autres. Un vrai  ennemi, c'est un mec  avec qui t'aurait pu être pote dans  d'autres circonstances.

 

ENJOY!nemesis-7-saren_shepard.jpg

Partager cet article

Commenter cet article